Méthodologie d'une séance de kinésiologie

Lors du rendez-vous, nous allons  déterminer un objectif et tester pour connaître quelle méthode est la plus appropriée ce jour-là.
Nous allons ensuite chercher à connaître ce que peut « dire » le corps au sujet de cet objectif. Ceci se fait au travers de mots, d’indications, de textes, d’intuitions. Tout cela pour que la personne qui reçoit la séance puisse avoir des prises de conscience, faire des liens, rassembler entre eux des moments de sa vie, comprendre les tenants et aboutissants. 

Les prises de conscience peuvent intervenir immédiatement ou plus tardivement. C’est alors l’intégration de la séance de kinésiologie, variable selon chacun.
Nous allons également demander si la séance se fait au temps présent, en récession d’âge jusqu’à la conception si besoin, en généalogie… 

Cette première étape de la séance est très souvent déterminante. S’en suit la recherche des équilibrations à apporter et cela peut se traduire par des corrections très variées qui vont du travail sur un ou plusieurs méridiens jusqu’à l’utilisation d’élixirs floraux, de pierres, d’huiles, de massages ciblés, de rotations occulaires etc… et c’est toujours le corps qui « dit » quoi faire.

Nous clôturons la séance lorsqu’il n’est plus demandé de corrections et que le corps est ok pour arrêter.

Il s’en suit un temps d’intégration plus ou moins long selon les personnes, au cours duquel la séance va véritablement se mettre en place jour après jour et où l’on va pouvoir s’apercevoir que des changements interviennent à un rythme variable selon chaque individu.

C’est souvent l’occasion de prendre du recul sur soi-même et se rendre compte de ce qui était là mais dont on ne s’était jamais aperçu…